La mine d’Hussigny

Visite de la mine d’hussigny de l’association A.H.I (Association d’Histoire Industrielle d’Hussigny).

Tout commence par un accueil au chalet où l’on vous équipe d’un casque muni d’une lampe frontale. Ensuite on passe en salle de briefing.
Mr Bruno Trombini prend la parole et nous explique un peu d’histoires de la mine, des règles de sécurité à tenir, la route que nous allons parcourir
ainsi que la présentation de quelques documents et plans.

Les photos ont été réalisées à main levée, certaines sont donc de mauvaise qualité.

Bruno Trombini en briefing

Une fois le briefing terminé, les visiteurs sont divisés en plusieurs groupes. Nous allons parcourir les galeries en véhicule afin d’atteindre le refuge.

Le trajet se passe bruyamment, les moteurs résonnent contre les murs et le véhicule secoue. En fait nous parcourons la galerie d’extraction qui était à l’époque ferrée.
Le sol est recouvert de ballast et la route est donc cabossée. Nous descendons au bout de 5 bonnes minutes dans une galerie de roulage annexe en macadam et le trajet est du coup confortable jusqu’au refuge où nous allons assister à la présentation de divers matériels.

Une fresque peinte magnifique représentant un mineur. A droite nous pouvons voir le tableau de jeton.
Chaque mineur avait un jeton et le prenait lors de sa descente, cela permettait aux personnes restées au jour de savoir qui était présent dans la mine.

Cette installation est un poste de charge de lampe électrique. Le refuge possède également une pièce dédiée avec plus de stand qui sont fonctionnels.

Un membre de l’association nous montre de vieilles photos de l’exploitation de la mine.


Les explications concernent l’évolution de la mine, des outillages et son histoire.

Présentation d’une réplique de galerie que l’on pouvait rencontrer à l’époque.

Un rassemblement de vestiges concernant les secours souterrains se trouve dans le refuge.

Une vitrine regroupe une collection de lampe à carbure.

Bruno Trombini seconde pour les explications, les adultes sont captivés !

Ensuite Jeff nous présente les divers outillages utilisés suivant l’ordre chronologique d’apparition et Bruno nous montrera ensuite le fonctionnement d’une lampe à carbure.
A présent nous quittons le refuge pour parcourir les galeries.

Les membres de l’association et Sylvio Alleva au centre nous font une démonstration du forage manuel et ensuite pneumatique des parois.
Nous pouvons affirmer qu’il fallait du courage pour travailler !
Ensuite nous avons droit à une manoeuvre de la pelle Eimco, n’ayant aucune photo correcte je vais donc vous expliquer son utilité.
La pelle Eimco est une pelle pneumatique sur rails et contrôlée manuellement. La pelle est sur un axe rotatif et évolue sur 120°.
Elle sert à ramasser les déblais à proximité de la voie, pour cela l’opérateur abaisse le godet puis avance. Une fois le godet rempli il le remonte jusqu’à ce qu’il se culbute en arrière.
Un wagonnet préalablement attaché à l’arrière récupère les déblais.


Nous écoutons les explications attentivement, nous allons assister à une simulation de tir. Pour cela un des membres de l’association fera détonner un petard.
Après les explications l’animateur tourne la manivelle de l’alarme, une fois le signal envoyé, la détonation se fait entendre.


Vue rapprochée sur les véhicules miniers.

Le long de la promenade dans la galerie des explications sont données sur les différents véhicules rencontrés.

Nous assistons à présent à la purge du plafond. Après l’explosion il faut s’assurer que le plafond est stable. Pour cela le mineur utilise une Barre à mine.
Cette barre permet de frapper le plafond pour chercher une résonance. Si le plafond sonne creux à l’endroit frappé c’est qu’il y a un vide, il faut donc purger.
Pour cela les méthodes ont évolués et nous utilisons des purgeuses mécaniques qui vont gratter fortement le plafond.


Purgeuse en action

Une fois la purge terminée il faut boulonner, pour cela le mineur utilise un Jumbo de boulonnage. Le mineur fore le plafond et y insère un boulon. Le boulon est une longue tige
de plusieurs mètres qui peut être ancrée ou scellée. Cela permet de réduire la pression exercée sur le plafond.

Le plafond étant consolidé, le mineur peut donc continuer de progresser. Pour cela il va devoir forer la paroi afin d’y enfiler les explosifs.
Pour percer ces trous nous allons utiliser un Jumbo de foration. La différence avec le jumbo de boulonnage est qu’il dispose de deux bras de forage mais surtout que
ces bras travaillent horizontalement tandis que le jumbo de boulonnage travaille à la verticale.
Sylvio Alleva sachant piloter cet engin nous fait une démonstration de forage à notre grand plaisir !


Zoom sur la mécanique et les tuyaux hydrauliques en nombre impressionnant.


Voici l’Unimog de tir, il possède a l’avant une réserve d’oxygène liquide qui sert de comburant à l’explosif.
La nacelle située à l’arrière permet au mineur de placer les charges qui ne sont pas à sa hauteur.


Nous suivons un petit cours sur un schéma de tir, il faut savoir que pour avoir une détonation efficace les explosifs doivent être placés avec minutie.
La position et l’angle d’implantation jouent leur rôle !


Nous assistons à la simulation du placement d’explosif, bien sûr aucun explosif n’est placé réellement ni même l’oxygène liquide.
Les animateurs nous font tout de même une démonstration quasi réelle.
Tout d’abord le mineur place ses charges et les bourres au fond du trou puis place un tube en plastique qui servira de réservoir à l’oxygène liquide.
Les animateurs nous informent que le temps entre le remplissage d’oxygène et le tir doit être très réduit car une fois propulsé et réchauffé, l’oxygène reprend son état gazeux.

La visite se termine donc sur des dernières explications. Nous regagnons les véhicules et sommes conduits vers la sortie.
Une fois dehors les échanges passionnés continuent avec les membres de l’association.

Il s’agissait d’une visite très passionnante réunissant les informations et de très nombreux vestiges ! Nous avons la chance de pouvoir encore voir
des véhicules en fonction et cela n’a pas de prix.

Jumbo de boulonnage en position.

Je vous invite à visiter la page Facebook de l’association en cliquant ICI.
Vous pouvez retrouver les informations et conditions de visite sur leur site internet en cliquant ICI.

Laisser un commentaire