Oziris – Impression 3D

Je vous présente aujourd’hui une impression 3D du train de l’attraction Oziris située au parc Asterix. Il s’agit d’un Inverted Coaster (pieds dans le vide) de la marque Bolliger and Mabillard.

C’est l’oeuvre de plusieurs heures de modélisation 3D ainsi qu’une centaine d’heure d’impression. J’ai donc imprimé 441 pièces, ce qui m’a pris environs 300h d’impression. Ensuite vient s’ajouter le temps d’assemblage….


Modélisation

Je commence par dessiner les pièces à partir de photos trouvées sur google, c’est assez simple, tous les trains se ressemblent à quelques détails près. Sur ce train le modèle de châssis est le B, pour ceux qui connaissent les trains savent donc ensuite comment sont les modèles de bogies. La différences de ce train par rapport a The Monster est la traverse des colonnes, sur The Monster la traverse se situe au pied des colonnes tandis que sur Oziris ou sur Black Mamba la traverse se situe sous les assises. On notera que les colonnes sont faites en séries et qu’elles comportent toutes les fixations (libres) à leur pied.

Châssis de type B – Plus fin que le type A
Traverse sous assise
Traverse sous pied de colonnes

J’ai essayé d’ajouter le maximum de détail, des plaques de frein au dogchain et antirollback. Le dogchain est le « crochet » qui vient se clipser dans la chaine du lift (ascenseur). L’anti rollback est le crochet qui se bloque dans la crémaillère tout au long de la montée, si la chaine ou les dogchain cassent, l’antirollback immobile le train, le claquement lors de la montée est généré par celui-ci.

J’ai décidé d’exposer le train sur une planche en bois, il s’agit en fait d’une façade de tiroir Ikea, ses rebords permettent un bon maintient des supports et sa taille est parfaite ! J’avais déjà utilisé le même support pour mes deux autres trains de The Monster.

Impression

Il est temps d’imprimer tout ça ! Je n’ai pas pris en photo toutes les étapes d’impression, je vais vous en poster quelques-unes.

Impression des bogies
Un peu galère l’impression des harnais mais je m’en suis sorti
Assemblage des plaques de frein sur les timons (le timon est la pièce qui relie les wagons entre eux)
Assemblage des bandages et des jantes et montage sur bogie
Une des étapes les plus longues: la création et fixation des poignées. L’impression étant impossible j’ai du recourir à un stratagème efficace, l’utilisation d’agrafes ! J’ai du les découper a la bonne taille, les plier et les chauffer pour les planter dans les harnais.
Lot de rails, châssis, colonnes…
Première colonne montée !
Première rangée de faite !
Mise en peinture des protections
Assemblage de deux rangées via le raccord qui fonctionne !
Mise en place des protections sur les châssis
Le train est enfin assemblé ! Plus qu’a attaquer le rail.
Pour cette maquette, j’ai choisi de tester un éclairage intégré au rail
Le câble passe a travers les rails, puis passe dans les pieds.
Ca fait une belle barre led !
Pour la connectique j’ai opté pour du JST et elle est intégrée directement au socle
La soudure la plus casse pied car peu de place
Premier test d’éclairage, cela ne rends pas comme je le voulais, je pensais avoir un peu plus de lumière sur les assises.


Aperçu final


Conclusion

Je suis satisfait du résultat, c’est sûr que les impressions ne sont pas parfaites, normalement je devrais poncer les pièces et les peindre mais je préfère imprimer directement dans la bonne couleur, je trouve cela plus authentique.

Je n’ai pas réalisé les caches-roues. Ils sont pourtant dessinés mais c’est énormément de travail de ponçage et je trouve dommage de masquer les bogies et les roues après le travail que ca demande, au final on perd du détail.

Je n’ai également pas dessiné les numéros de rangées ni d’autres marquages car j’avais peur de foirer la peinture et de ruiner le train.

N’hésitez pas à donner vôtre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *